Les mystères d'Elesis

Les mystères d'Elesis, un petit village carrefour des multi-mondes.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 "Nous avions dit... DISCRETS !"

Aller en bas 
AuteurMessage
C'Riss

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 26/08/2011
Localisation : Sur scène, dans mes rêves !

MessageSujet: "Nous avions dit... DISCRETS !"   Sam 27 Aoû - 0:41

-"Aaaaah, enfin, un lit, un vrai lit ! Peut-être même des chambres individuelles ! Ne le prends pas mal Sydh, mais ton concert nocturne commençait à me rendre dingue !

-Les elfes ne ronflent pas...

-Tu n'es pas une elfe."


A ces mots la demi-elfe laisse échapper un long soupir. Il est inutile de tenter d'inculquer le tact à l'autre fantôme, incapable qu'il est d'exprimer autre chose que ce qu'il pense, conformément à ce qu'il est. Mais pour son amie, elle peut se venger :

-"Et s'il n'y a pas assez de chambres ? S'ils attendent du monde ? Tout au plus en aurions-nous deux, et alors, toi et moi, ma tendre C'Riss, partagerions la même."

Sydherian prononce cette phrase sur le ton d'une réflexion innocente ce qui lui donne l'air d'une jeune ingénue naïve.

-"Ne parle pas de malheur !Elle interpelle un demi-orc qui prend son temps loin en arrière. Et dépêche-toi, Kar, je veux du confort !

Kar grogne à l'adresse de son hurluberlue d'employeur, et une fois à bonne distance, lui balance son énormissime bouclier.

-Si tu transportes mon matériel de travail, je devrais même pouvoir courir loin devant. Tu as dit que tu t'occupais de l'équipement, pour moi ça comprend le déplacement."

Sans prêter la moindre attention à la population locale qui se regroupe après la provocation de Kar, C'Riss se baisse sur la seule chose à laquelle il accorde quelque soin, cette tour de bois et de métal assez finement ouvragée et d'un poids effrayant. Elle le dépoussière un peu, le caresse doucement. De taille suffisante pour protéger Kar jusqu'à l'épaule, d'une tête et demi plus grand qu'elle, elle l'avait fait faire spécialement pour lui. Une robustesse à l'égal de la capacité de survie de son garde. Il ne respecte rien...
Elle se relève prestement, tourbillonnant sur elle-même, elle décrit d'amples mouvements circulaires avec ses bras, et dès lors que sa main gauche pointe vers Kar un projectile magique mineur vient s'écraser sur sa cuirasse, protection presque superflue si l'on tient compte de l'épaisseur et de la dureté de son cuir.
La foule rassemblée s'excite et les encourage, jusqu'à ce qu'un inconscient pousse Kar en le pressant de combattre. Un coup de son poing massif sur le crâne suffit à le rendre, littéralement cette fois, inconscient. C'Riss réalise instantanément que le point de non-retour a été franchi, les voilà de nouveau embarqués dans une bagarre générale, et toujours par la faute de ce gigantesque butor.


-"On prend les paris, Zoan ? Ils en étaleront vingt-cinq !

-Un jour de marché, une caravane déjà arrivée, en matinée, alors qu'elle a demandé à ce que cette fois nous soyons discrets : trente-deux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imryl&Babyl

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 27/08/2011

MessageSujet: Re: "Nous avions dit... DISCRETS !"   Sam 27 Aoû - 23:12

-Grrrrrrrrrrr

Trois passants s'écartent, l'un d'eux plus en colère qu'effrayé (du moins en apparence) laisse échapper une expression limite menaçante pour l'animal et s'éloigne tout de même.

-Mais qu'est ce qui lui prend à ce bestiaux d'un coup là??? Le vieil homme le sourcil arqué et l'oeil vif interpelle son jeune compagnon de voyage
-Grrrrrrrrrrr

-M'enfin Imryl calme ton chien!Il va nous faire fuir la clientèle... et pis tu sais que ça me met mal à l'aise... en plus il faut qu'on fasse bonne impression sur les villageois...et puis j'ai déjà du mal avec Mabelle alors si en plus il devient désagréable..et blablabla.......
-Grrrrrrrrrrrr (intuition de loup... faut grogner... ça sent les ennuis) Grrrrrrrrrrr

-Tout doux Loup-brebio, tout doux mon beau...


Impassible comme à son accoutumée, le jeune à la natte noire laisse couler un regard sur Babyl qui continue à lui expliquer comment leur loup va encore contrecarrer l'essor de la Compagnie Marchande d'Art etc..etc..etc

Loup-Brebio rassuré que son humain de compagnie est saisi le message d'alerte se met au garde à vous près de lui, et pendant ce temps Mabelle décoche un coup de sabot en traître, ce qui lui vaut une longue réprimande du vieux Babyl, et un "presque-sourire-à-peine-ébauché" d'Imryl qui trouve lui aussi qu'il y a trop de monde et trop près d'eux.

Ces petits incidents domestiques font que les deux membres principaux, enfin sur le plan humain de la CMA, la grande Compagnie Marchande d'Art, ne saisissent pas tout de suite toutes les implications de la petite scène qui se passe à une portée de pierre d'eux.

-Grrrrrrrrrrr
La truffe, les oreilles, et les yeux jaunes, tous pointés dans une seule et même direction indique maintenant clairement le groupe voisin.

-Oui Loup, ils ont l'air encore moins discrets que nous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C'Riss

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 26/08/2011
Localisation : Sur scène, dans mes rêves !

MessageSujet: Re: "Nous avions dit... DISCRETS !"   Sam 27 Aoû - 23:30

Couchés comme les blés après l'orage, les belligérants font une petite sieste. Deux sont encore debout et remettent leurs tenues en place. Et tous deux contemplent d'un air satisfait le par-terre de corps inconscients entouré d'un ring humain atterré. La grande femme à la robe flamboyante retrouve son sens commun et fustige Kar du regard.

-"Toi aussi ça t'a amusée, alors ne fait pas cette tête-là !

- Dès que nous aurons trouvé un coin isolé, tu vas voir ce que tu vas voir...

- Oui oui, et l'épée elle met la gueule du dragon dans le chevalier ?


Sydh et Zoan les rejoignent, et comptent les victimes : vingt-neuf.

- Ce soir c'est toi qui est de corvée.

- Venez par là avant de faire d'autres bêtises
, appelle C'Riss devant une ruelle peu fréquentée. On va faire une petite mise au point..."

Les locaux les regardent s'éloigner et beaucoup se disent qu'ils devraient en faire autant, avant que cette drôle d'associations de fous furieux ne changent d'avis et se remettent à cogner.


Dernière édition par C'Riss le Lun 29 Aoû - 23:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imryl&Babyl

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 27/08/2011

MessageSujet: Re: "Nous avions dit... DISCRETS !"   Dim 28 Aoû - 21:46

Du coin de la place où s'étaient retirés Babyl pour calmer sa belle mule au caractère incendiaire, et où avaient suivi discrètement Imryl et sa brebis à pelage de loup, la scène centrale pour assez brève qu'elle eu paru aux spectateurs n'en avait pas eu moins de sel ni de piquants. Alors que les villageois se remettaient lentement de leur surprise, les membres de la CMA échangeaient leur point de vues... Enfin Babyl parlait pour deux comme d'habitude.

-Dis donc Imryl, bon c'est sûr qu'on a Golgosh, d'ailleurs j'aurais été rassuré qu'il soit avec nous pour le coup, mais tout de même ils ont l'air bon ces deux là.. ils me rapellent le bon vieux temps... tu sais je t'ai raconté comment on avait réussi à s'infiltrer dans la capitale interdite... et comment on en est sorti un peu en force... tu vois comme eux aujourd'hui.. si si et fallait voir comment je me débrouillais en ce temps là... tu vois d'un regard déjà je les faisais fuir et... heu... Imryl? Ben t'es où?? Rhalala tu vois Mabelle toi tu me comprend, t'es intelligente pour une mule, si si j'te l'dis.. Alors tu vois blablabla on avait les gardes blablabla... qui nous encerclaient et on étaient pas nombreux mais moi blablabla... j'en valait d'jà blablabla...

Pendant ce temps l'ombre du forestier et celle du loup glissaient discrètement dans les ruelles à la suite des voyageurs pour le moins pitoresques.

Lou- Brebio trouvait que vraiment même son humain, silencieux et si intelligent à l'accoutumée, manquait aujourd'hui singulièrement de bon sens animal à suivre des bipèdes enragés, sans doute une mauvaise lune pour les humains....grrr pensait-il en silence.

-Il faut parfois savoir chevaucher le dragon Lou... murmura Imryl à l'attention de l'animal inquiet
-grrrrrr répondit celui-ci en une vibration presque inaudible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Nous avions dit... DISCRETS !"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Nous avions dit... DISCRETS !"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les mystères d'Elesis :: Le village d'Elesis (role-play demandé) :: La grand place-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: